C’est mon mari Francais de passage en Coree pour une conference qui me fit la remarque en regardant nos participants: “il y a moins de jeunes filles dans l’assistance qu’en Arabie Saoudite!”

Quelque peu surpris par votre reflexion, je regardai a mon tour les quelques 300 individus reunis dans le “Grand Ball Room” de cet hotel 5 etoiles: effectivement pas une seule soeur parmi les participants

Pourquoi votre absence feminine ne m’avait-elle gui?re semble flagrante? Surement parce que j’etais anesthesie par ces deux annees passees en Coree ; aussi parce qu’en realite, la presence feminine n’etait nullement nulle. Les femmes etaient meme nombreuses, mais du cote des organisateurs ou de l’hotel et affectees aux taches subalternes: hotesses, serveuses, parfois quelques interpretes…

Au final, une telle conference etait un reflet assez fidele d’une situation une femme en Coree: elles y seront visibles, offrant en rues une image epanouie, decomplexee meme, si l’on se fie a J’ai longueur des jupes qui retrecit d’annee en annee et aux cigarettes fumees sans aucune gene en public, alors que ceci aurait ete impensable il y’a une quinzaine d’annees. Mais lorsqu’on entre dans l’intimite des foyers et des entreprises, la realite une condition de la cherie en Coree reste plus inquietante.

Une realite qui rend assez pertinente la remarque de cet ami de passage: au dernier classement des 135 nations etabli par le Word Economic Forum par rapport i  l’egalite des sexes, la Coree du Sud se situe au 108eme rang, derriere les Emirats Arabes Unis. Une place de cancre malvenue Afin de un pays qui voue un culte immodere a toutes les classements en tout genre Afin de se feliciter des nombreux progres accomplis en si peu de moment.

Le progres epargne donc encore la condition de la femme dans votre pays impregne De surcroit de 7 siecles d’un confucianisme qui aura ete desastreux pour l’egalite des sexes.

Aujourd’hui nombre d’hommes coreens ont encore une idee peu eloignee une conception confuceenne traditionnelle d’apres laquelle si l’homme est le ciel, la femme est la terre. Pour eux, il ne fait aucune doute que la femme reste l’inferieure de l’homme, son faire-valoir, dont l’existence n’a de sens que si elle est dediee a la reussite et au bonheur de son mari ainsi que sa progeniture. La femme coreenne devra ainsi etre douce, docile, fertile, besogneuse, mais surtout jamais cultivee, ni talentueuse, ni trop intelligente.

On regroupe mieux pourquoi environ la moitie des femmes coreennes en age de travailler ne participent pas a l’activite rencontres en ligne economique du pays, et pourquoi lorsqu’elles le font, leurs salaires sont inferieurs de moitie a ceux de leurs collegues masculins a un poste equivalent. Pour l’actrice coreenne moderne, vouloir s’epanouir professionnellement releve du tri cornelien que me decrivait une amie occupant un poste dans le “middle management” d’un grand groupe: pour que une carriere progresse, celle-ci doit faire preuve d’encore plus de zele et de motivation que ses homologues masculins Dans l’optique de persuader ses patrons que une devotion a l’entreprise passe avant bien, et surtout avant 1 eventuel projet familial. Mais a trop vouloir exceller au bricolage, i§a en vient a projeter sur ses collegues et ses patrons males une image de femme suspecte : trop carrieriste, trop ambitieuse, trop independante, bref trop contraire aux valeurs confuceennes archaiques qui voudraient que l’actrice vertueuse ne s’epanouisse que avec le succes de le mari.

Voila pourquoi le succi?s professionnelle de nombreuses femmes est au detriment de leur vie personnelle. Combien de fois ai-je entendu une bouche de femmes ravissantes, intelligentes et a la situation professionnelle enviable: “je finirai vieille fille parce que ma reussite fera fuir les hommes!” Aujourd’hui bien, de multiples femmes ne concoivent nullement la ti?che comme votre moyen d’epanouissement personnel car pour etre epanouie encore faudrait-il recevoir l’assentiment de la societe coreenne. Or cette societe est trop patriarcale et conservatrice pour ne concevoir l’espace en femme ailleurs qu’en retrait de son mari. Les femmes coreennes travaillent donc, mais la majeure partie s’arretent au moment ou elles se trouvent votre mari. Pour lui faire des enfants, puis assurer l’avancee de le foyer.

C’est mon mari Francais de passage en Coree pour une conference qui me fit la remarque en regardant nos participants: “il y a moins de jeunes filles dans l’assistance qu’en Arabie Saoudite!”